Jantes en alliage ou jantes en acier ?

Publié le : 25 août 20207 mins de lecture

Le sujet des pneus et des jantes a déjà donné lieu à de nombreuses discussions animées entre les conducteurs. Certains ne jurent que par les jantes en aluminium et ne songeraient même pas à défigurer leur voiture avec de l’acier. D’autres font leurs adieux aux jantes en aluminium et préfèrent décorer leur voiture avec des enjoliveurs. Mais pourquoi les jantes sont-elles toujours un sujet de litige et quelle est la différence entre les jantes en acier et en aluminium ? N’y a-t-il vraiment que des différences optiques ou la vieille jante en acier, a-t-elle vraiment été soignée ? Cet article va au fond de ces questions.

Les jantes en acier : avantages et inconvénients en un coup d’œil

Le nom dit tout : les jantes en acier sont en acier. Ils sont faits de tôles d’acier laminées. La jante est composée de deux parties qui sont soudées ensemble. La partie intérieure, souvent recouverte d’enjoliveurs, est l’enjoliveuse. Le bord extérieur est le bord réel. Et quels sont les avantages de ce type de jante ?

Robustesse

Les jantes en acier sont beaucoup plus robustes que leurs homologues en aluminium. L’acier est si solide que la jante ne subit aucun dommage ou seulement des dommages mineurs, même lorsqu’elle entre en contact plus étroit et plus dur avec les trottoirs, et les dommages mineurs peuvent souvent être réparés.

Durabilité

La durabilité va de pair avec la robustesse. Elle est plus longue, surtout si la voiture est souvent conduite dans la glace et la neige. Le sel de déneigement attaque moins l’acier. Bien que les jantes en acier puissent rouiller, la rouille ne limite pas la durabilité tant qu’elle n’est pas très avancée.

Coût

Par rapport aux jantes en aluminium, les jantes en acier sont souvent moins chères à l’achat.

Les inconvénients de la jante en acier se limitent essentiellement à l’optique. Comme le bord n’est pas coulé, il apparaît généralement plus grossier et moins filigrané. Avec les enjoliveurs, cependant, le problème peut être assez bien dissimulé. L’adage selon lequel les jantes en acier sont lourdes et donc inférieures n’est plus nécessairement vrai. Les jantes en acier de haute qualité sont fabriquées à partir de fines tôles d’acier sans sacrifier la qualité et la robustesse.

Les jantes en aluminium : avantages et inconvénients en un coup d’œil

La jante en aluminium est coulée d’une seule pièce. Comme un moule est utilisé à cette fin, les différentes barres peuvent être fabriquées de manière très filigrane et visuellement attrayante. Après durcissement, la jante est recouverte d’une laque spéciale qui lui donne son aspect brillant. Cependant, l’optique a littéralement un prix et cela ne signifie pas seulement le prix d’achat plus élevé.

À qui s’adressent les jantes ?

En fait, le type de jante change peu dans la tenue de route de la voiture. Ici, le choix du pneu joue un rôle beaucoup plus important. Les dimensions des jantes choisies doivent être adaptées à la voiture et correspondre aux spécifications du document d’immatriculation du véhicule. En effet, bien que des jantes particulièrement grandes améliorent l’apparence de la voiture, il peut arriver que l’homologation expire si le pneu dépasse la carrosserie. Pour l’essentiel, le choix de la jante est une question de goût, même s’il existe quelques conseils. D’ailleurs, un bon compromis consiste à changer les jantes avec les pneus. Les jantes en aluminium sont généralement plus adaptées en été, et le nettoyage est également moins difficile pendant les mois d’été. Si le passage aux pneus d’hiver est imminent, les jantes sont désormais également remplacées par des jantes en acier. Ils sont plus robustes que le sel de déneigement et n’ont pas besoin d’être nettoyés aussi souvent. Comme les routes sont déjà assez sales en hiver à cause de la pluie et de la neige, les jantes en acier endommagent également moins l’apparence de la voiture. Toute personne qui s’engage fondamentalement en faveur des jantes en aluminium doit prêter attention aux points suivants :

Contrôle

Il arrive rapidement qu’un trottoir soit pris ou que la jante entre en collision avec l’asphalte lors du passage dans un nid-de-poule. Il faut maintenant vérifier que la jante ne s’est pas déformée ou qu’aucun aluminium n’a été poussé vers le pneu. Dans le cas contraire, la jante peut endommager le pneu.

Entretien

En hiver, la jante doit être nettoyée régulièrement pour éviter que le sel de déneigement n’attaque la peinture. Il existe des produits d’entretien spéciaux qui déposent une couche protectrice sur la jante et empêchent le sel de causer des dommages.

Choisissez un nettoyant.

Le nettoyant pour jantes doit être adapté au type de jante. Il existe des agents à base d’acide qui attaquent la couche transparente de la jante. D’ailleurs, le nettoyeur n’est utilisé qu’après avoir éliminé les saletés les plus grossières avec le tuyau d’eau ou le nettoyeur haute pression. Sinon, des éraflures peuvent se produire lors du nettoyage.

Protection

Après avoir nettoyé la jante, on applique une protection à base de cire qui la protège en général et permet à l’humidité de remonter.

Conclusion : les différences d’apparence

La plus grande différence entre les deux types de jantes est l’apparence. Les conducteurs peuvent aider ici avec des jantes en acier avec enjoliveurs. Grâce à de nouveaux procédés de fabrication, les jantes en acier ne sont souvent plus lourdes ni même plus légères que les jantes en aluminium. L’argument selon lequel le poids supplémentaire modifie le comportement de conduite ou la consommation de carburant n’est donc plus valable.

Plan du site